• TOMATIS

    --> texte extrait d'un article de Guillaume LAISSE pour ToutPondi.com 

    Historique...
     
    Le 1er janvier 1920, un enfant prématuré de 6 mois et pesant moins de 1,3kg vient au monde, mais déclaré mort la sage-femme le prend par l’oreille droit et le laisse croupir dans un panier. Heureusement la grand-mère paternelle le prend dans ses bras et parvient à le réanimer. Voilà les premières heures du futur Docteur Alfred Tomatis. Il restera marqué toute sa vie par cette expérience natale peu ordinaire, et qui le convaincra peu à peu de l’importance des relations auditives entre le fœtus et la mère, mais également du rôle capital de l’oreille dans la formation d’une personnalité ; mais ceci est une autre histoire.

    Diplômé de la faculté de médecine de Paris, spécialisé en oto-rhino-laryngologie le Dr Alfred Tomatis commença ses travaux sur la surdité professionnelle. En effet, il était chargé d’auditer des techniciens travaillant près des réacteurs supersoniques, afin de savoir s’il fallait les indemniser. Il remarqua alors que la détérioration de l’oreille, entraînait souvent une déformation assez nette de la voix. Parallèlement, son père (Humbert Tomatis, un grand chanteur), lui envoyait régulièrement des chanteurs, qui rencontraient des difficultés avec leurs voix. La médecine de l’époque diagnostiquait la plupart du temps une déformation des cordes vocales. Mais le Dr Tomatis eu l’idée de faire passer un audiogramme à un chanteur, et découvrit alors que son appareil auditif était endommagé et non pas son appareil vocal. En effet, le montant des décibels d’un chanteur lyrique peut monter très haut, d’autant plus que la voix résonne encore plus dans sa boîte crânienne.

    Fort de cette découverte complètement révolutionnaire, il posa l’hypothèse qu’un lien jusque là inconnu unissait l’oreille et la voix, et qu’il était par conséquent possible d’améliorer la voix en faisant travailler l’oreille, via une machine mise au point par le docteur. De cette découverte, naquit une nouvelle discipline médicale : l’Audio-Psycho-Phonologie, qui ouvre la voie à de nombreux champs d’applications.

     

      ROLE DE L’OREILLE DANS LA FORMATION DE L'INDIVIDU  

    • Qu’est ce que l’oreille ?

    Avant toute chose, il faut savoir comment est constituée l’oreille, afin de comprendre la portée de la méthode Tomatis. Elle se divise en fait en trois parties :

    --> L’oreille externe : la partie apparente ou extérieure de l’oreille, qui filtre les graves et amplifie les aigus.

    --> L’oreille moyenne : elle est composée du marteau (contrôlé par un muscle), de l’enclume et de l’étrier (contrôlé par un muscle)

     --> L’oreille interne, composée du vestibule, qui gère les mouvements du corps l’équilibre et la cochlée, qui analyse et tue les sons.

    Il faut également savoir que la structuration de l’appareil auditif commence dès les premières semaines de l’embryon. Ainsi après seulement un mois, la placode auditive se met en place (ce qui deviendra l’oreille interne) avant même le système nerveux, et après 5 mois et demi l’appareil auditif est achevé et fonctionnel. C’est pourquoi, le Dr Tomatis a était le premier à parler d’une communication entre la mère et son enfant dès la période de gestation, et bien que de nombreuses voix se soient élevées contre lui à l’époque, c’est devenue aujourd’hui une réalité bien prouvée. Il faut noter que le nerf auditif est le premier à être fonctionnel chez l’homme, avant même le nerf optique, c’est dire si la nature considère l’oreille comme un organe essentiel !

    •  Les fonctions de l’oreille.

    --> L’équilibre : La première fonction de l’oreille est d’assurer l’équilibre, en effet grâce au vestibule (rempli de liquide) elle est sensible à tous les mouvements exécutés ou subis du corps, et grâce à un certain mécanisme trop scientifique pour vous l’expliquer en détail dans cet humble article informatif, permet d’envoyer certaines réponses concernant la stature, la posture, la danse. Ainsi lorsqu’on entend une musique entraînante, c’est en fait le liquide à l’intérieur du vestibule qui bouge, et qui nous fait danser. Ainsi le vestibule détermine tout ce qui attrait à la posture du corps : équilibre, coordination, rythme, intégration corporelle…

    --> L’énergie : L’incroyable machine du cerveau a besoin de beaucoup d’énergie pour parvenir à fonctionner correctement. Si la nourriture et l’oxygène représente l’apport premier pour un fonctionnement disons vital, le cerveau a besoin d’autres énergies pour activer la mémorisation, l’imagination, la création, l’analyse…Pour cela, il reçoit en permanence des informations sensorielles, venant de notre propre perception sensorielle. Or une étude canadienne menée par Stanley Jones a montré que l’oreille fournissait à elle-seule 90% de cette énergie nécessaire au cerveau ! En s’efforçant de créer cette énergie, nous augmentons alors notre activité mentale, notre créativité ou notre état de conscience.

    --> L’écoute : Il s’agit ici de bien différencier le fait d’écoute de celui d’entendre, bien sûr l’oreille entend des sons, mais elle a également la possibilité de les écouter plus précisément, en portant son attention dessus grâce à l’oreille interne et ses deux muscles ( le marteau et l’étrier).Or pour bien écouter, il est nécessaire d’avoir une ouverture sensorielle totale, afin de capter le maximum d’informations et donc d’énergie pour notre cerveau. Malheureusement nous sommes tous prisonnier de certaines douleurs personnelles enfouies au plus profonde de notre inconscient. En fait, elles ne sont pas dans notre inconscient mais au niveau du thalamus, qui est en quelque sorte le centre de contrôle des émotions. Tous les sentiments passent par celui-ci, et en fonction de l’histoire de la personne, donc de ses sentiments (reçus et donnée, surtout durant l’enfance), le thalamus ne laisse passer que quelques sentiments jusqu’au cerveau. L’écoute n’est donc pas quelque chose d’aisée, elle demande une participation active de la personne, et une réflexion profonde sur soi-même et son environnement. Ainsi une bonne écoute entraîne une meilleure élocution, mais également une meilleure concentration et attention par rapport au monde qui nous entoure.

    C’est sur cette dernière fonction que le Dr Tomatis a beaucoup travaillé, en effet pour la plupart des gens, y compris les médecins, l’oreille ne sert qu’à entendre, c'est-à-dire à retranscrire tel un microphone les sons du dehors jusqu’à notre cerveau. Or le Dr Tomatis, après certaines expériences, que vous pouvez retrouver dans ses livres, a réussi à démontrer que l’oreille interne avait en fait pour mission de favoriser l’écoute, notamment grâce à ces deux muscles, et ce en remplissant deux tâches. Elle protège des sons dangereux (trop fort, trop grave, trop aigus…) et cible les sons à écouter (en coupant les bruits gênants). L’oreille se révèle ainsi être un organe active de notre organisme, qui influence non seulement notre équilibre corporel mais également notre équilibre mental. Et ce qu’il y a de fabuleux, est que cette oreille peut être perfectionnée en agissant sur les muscles moteurs, comme un tennisman entraînerait ses bras pour un meilleur coup droit.

     

     PRINCIPES DE TOMATIS 

    La méthode Tomatis repose donc sur le fait de (ré) éduquer des muscles de l’oreille, pour cela le Dr Tomatis a créer un appareil à « effet Tomatis ». Ce dernier consiste à jouer sur les muscles de l’oreille interne (marteau et étrier), au moyen de filtres qui alternativement mette l’oreille au repos, en augmentant les sons graves, ou au travail en augmentant les aigus. En effet, plus les sons sont aigus, plus l’oreille se tend. La transmission est à la fois aérienne et osseuse, grâce au casque auditif qui possède un capteur touchant le sommet du crâne de l’individu. Ceci étant l’outil de la méthode, son déroulement lui procède comme ceci :

     --> Bilan APP (Audio-psycho-phonologie)

     Ceci consiste à un test d’écoute et un entretien personnel, afin de discerner si les besoins et la demande de la personne peuvent être traités par la méthode Tomatis, et si oui quels sont les résultats espérés et les modalités techniques à ajuster.

    --> Différentes sessions de travail 

    La thérapie se déroule sur 7 semaines. La première 15 jours, avec deux heures d’écoute par jour, puis deux autres sessions de 2 semaines, chaque session étant espacée de 3 à 7 semaines, afin de faciliter l’intégration et l’assimilation du travail. Tout au long du programme, des tests d’écoutes sont réalisés afin de suivre l’évolution de l’écoute de chacun. Durant les sessions, il est possible de dessiner, peindre, et même dormir, car l’oreille, elle ne dort jamais et reste réceptive aux stimulations, qu’elle perçoit. Des séances « actives » sont également programmées, qui consistent à répéter des sons, des mots afin de travailler le contrôle audio-vocale.

    --> Quels sons passent dans le casque ? 

    Il peut s’agir de la voix maternelle, préalablement enregistrée pour traiter certains cas. Mais sinon il s’agit surtout de musique classique, du Mozart ou des chants grégoriens. Mozart était particulièrement apprécié par le Dr Tomatis, il a y a consacré tout un livre pour expliquer les raisons de ce choix. Mais pour résumer, s’il est possible de résumer le génie de Mozart, le Dr Tomatis disait que Mozart, tout comme les chants grégoriens d’ailleurs, étaient très efficace car ce sont des musiques en harmonies avec nos rythmes biologiques mais également avec les lois de l’univers.

     

     DOMAINES D'APPLICATION 

    Du fait de l’implication capitale d’une bonne écoute dans le développement de la concentration, de l’attention, de l’imagination, de l’équilibre, de la mémorisation, de la communication, enfin dans tous les domaines qui contribuent à l’éveil d’une personne. Les applications possibles sont nombreuses, en voici donc les principales. 

    --> Chez les enfants 

    -Retard moteur : la première fonction de l’oreille étant l’intégration du corps, via les mouvements du vestibule, il est possible de travailler dessus.

    -La dyspraxie, qui est une immaturité du cerveau et touchant 10% des enfants. Elle peut être au niveau oral (mots mal articulés, pas clairs…) ou moteur (mauvaise intégration du corps).

    -Retard de langage, que ce soit chuintement ou zozotement, ou n’importe quel autre, ce problème de langage est en directe relation avec un déficit d’écoute, qu’il est possible de corriger.

    -Echec scolaire, qui est devenu un vrai problème plus qu’inquiétant de nos sociétés modernes. En effet, 25% des gens nés à l’Ouest n’ont pas le niveau requis au primaire en matière de lecture, écriture et calcul. Ceci étant principalement dû à un manque de concentration, d’attention, ou même de conscience, du fait souvent d’autres influences extérieures plus passives, qui abrutissent petit à petit la jeunesse (télévision, jeux vidéo, sites internet…)

    -L’autisme, qui se présente sous différentes formes, mais qui bien souvent révèlent des troubles de la communication, de la socialisation, de l’émotion ou de l’imagination. Le problème des enfants autistes étant qu’ils ont coupé l’écoute autour d’eux, et se retrouvent seuls dans leurs mondes factices. La méthode Tomatis est un bon espoir d’aider à résoudre certains cas d’autisme, là où la médecine classique a depuis longtemps abandonné.

    -L’épilepsie, consiste en effet à une trop forte sensibilité émotionnelle, qui se manifeste par des crises plus ou moins violentes. La méthode Tomatis peut permettre d’apaiser durablement la personne, en lui faisant retrouver des émotions plus sereines, en travaillant sur le thalamus.

    -Autour de l’adoption, certains enfants adoptés peuvent déclencher un certain mal-être face à cette situation ou du fait de blessures connus avec leurs parents, et dont va résulter une baisse de la communication et de confiance en son environnement, c’est à ce niveau là que la méthode Tomatis peut avoir son effet.

    --> Chez les adultes

    -Le développement personnel, en travaillant sur son écoute, on peut plus facilement faire face à nos blessures d’enfants, dont nous ne sommes parfois même plus au fait. Pourtant ces traumatismes sont tenaces et empêchent bien souvent l’épanouissement mental, auquel toute personne devrait prétendre.

    -Aide aux chanteurs, musiciens, orateurs ; puisque la relation entre la voix et l’oreille a été établie. La méthode Tomatis est ainsi très utilisée par les chanteurs d’opéra et même certains acteurs comme Gérard Depardieu. 

    -Intégration des langues vivantes, chaque langue résonnant sur un certain type de fréquence, il est possible d’accélérer l’acquisition de ces nouvelles fréquences, en entraînant l’oreille à les détecter via l’appareil à effet Tomatis. Il faut savoir que la méthode Tomatis a était tester dans les années 1990 dans un échantillon d’école, et il est apparu clairement que les enfants soumis à l’appareil à effet Tomatis progressait plus vite dans l’apprentissage d’une langue, que les autres. Malheureusement l’expérience ne s’est pas nationalisé, allez donc savoir pourquoi…

    -Accompagnement des femmes enceintes, afin d’assurer le bien être de la femme enceinte durant la grossesse, et permettre ainsi au futur bébé de se former et de venir au monde dans les meilleures conditions.

    -Dépression, un des autres grands fléaux de l’ère moderne, que l’on peut combattre en mettant le patient dans de meilleures dispositions pour être à l’écoute de la vie et ainsi reprendre conscience de la beauté de la vie et de l’arbre des possibles.

    -Vertige de Ménière, qui regroupe en fait tous les vertiges que l’on peut avoir, et qui est de plus en plus fréquent. Pour le Dr Tomatis, ces vertiges sont la réponse du psychisme devant une situation émotionnelle qu’il ne peut plus gérer, et dont il doit couper l’écoute. Il faut donc redonner à l’oreille, une plus forte capacité d’adaptation et de tranquillisation. 

     

     LIENS... 

    -> TOMATIS PRESENTATION PAR LE CENTRE TOMATIS D'AUROREVILLE EN INDE, CENTRE DE RECHERCHE SUR LE LANGAGE

    -> SITE TOMATIS FRANCE

    -> Article "How the Tomatis Method Accelerates LEARNING FOREIGN LANGUAGES"