• REFLEXES ARCHAIQUES

    REFLEXES ARCHAIQUES Au fur et à mesure de nos recherches, notre enfant a progressé de manière incroyable, en particulier depuis ses 8 ans, dès le travail sur les réflexes archaïques entamé; à mesure des formations je suis moi-même devenue consultante en Rythmic Movement Training ... nos enfants nous amène sur de nouveaux chemins de vie aussi incroyable que magnifique...ce n'est qu'une première étape, devant l'évidence, je me forme plus avant sur les réflexes et les trauma...la voie nous est ouverte.      Voici une présentation des réflexes primitifs > page personnelle rédigée par votre serviteure ;-)     

    Que sont Les Réflexes?  

    Appelés réflexes primitifs ou archaïques  ce sont des programmes moteurs innés et essentiels à notre survie et à notre développement physique, intellectuel et cognitif, ils sont là pour nous procurer aisance, confiance, sécurité et succès à chaque instant dans notre quotidien, qu'ils soient liés à des besoins physiques, cognitifs ou émotionnels.

    Ils sont présents pendant la grossesse, très actifs pendant la naissance (notre proprioception commence là), et les premiers mois après la naissance. Ils  assurent notre survie : pour naître le nouveau-né doit positionner sa tête en bas, ramper dans le canal utérin, il doit ensuite se nourrir etc... ces réflexes sont là pour ça....

    Après leur apparition, chacun de ces réflexes (environ 70) a une phase d'activation, puis d'inhibition laissant place aux réflexes posturaux. Le médecin contrôle les 7 réflexes de base juste après la naissance. Ces réflexes permettent à l’enfant de franchir  les différentes étapes de son développement neurosensoriel et moteur.  

    Un trouble de développement ou une lésion au niveau du système nerveux (ex : paralysie cérébrale, traumatisme crânien cérébral, accident vasculaire cérébral, parkinson etc.) peut entraîner la persistance des réflexes primaires ou la réémergence de ceux-ci ainsi que la perturbation de l’acquisition du contrôle moteur et des réactions posturales qui influenceront le niveau de fonctionnement et d’autonomie de la personne dans ses activités de la vie quotidienne. Ils risquent alors d’interférer négativement avec les réflexes posturaux et la motricité, la latéralisation hémisphérique, les capacités d’apprentissage des enfants et même celles des adultes.

    C'est grâce aux mouvements réflexes de son corps et aux multiples stimulus sensoriels expérimentés à travers les mouvements, que les fibres nerveuses vont pouvoir se développer et former un réseau de communication entre toutes les parties de son système nerveux. C'est donc grâce aux méthodes de rééducation neuro-sensorielles que l'on permet au corps, quel que soit l'âge de la personne, d'intégrer à nouveau ces réflexes. Ceci est permis grâce à la plasticité cérébrale.

    THERAPEUTE RTMFormation des circuit de neurones de la naissance à 2 ans 

     

    Les réflexes sont indispensables au  développement du nourrisson, à son éveil et sont nécessaires à sa survie. Ils  aident à  :  
    * venir au monde : les réflexes spinaux, le réflexe tonique asymétrique du couREFLEXES ARCHAIQUES
    * satisfaire nos besoins vitaux : réflexe de succion (téter) et de fouissement (sein).
    * myéliniser les gaines neurales jusqu’au cortex par la répétition de ces mouvements.
    * se coordonner : réflexe tonique et asymétrique du cou, réflexe de préhension, parachute, snow angel.
    * s’équilibrer et faire face à la gravité : réflexes posturaux, réflexe amphibien.

     

     Pourquoi les réflexes existent-ils ?

    Les réflexes sont connectés aux organes des sens et les enrichissent : l’enfant est une éponge sensorielle, qui absorbe tout : bruits, mouvements, perceptions, sentiments. Dans le ventre de sa mère, contacts, mouvements, sons perçus par le foetus mettent en place déjà sa proprioception, son équilibre. Ces expériences sensorielles au jour le jour l’aident à sentir son corps, chaque partie de son corps, sa tête, ses bras, ses jambes, les liens qui peuvent s’établir entre elles... En consultation, des tests approfondis permettent de repérer quels réflexes doivent être travailler pour aider la personne à retrouver sérénité.

     « Non seulement les réflexes archaïques constituent la base neurologique pour développer le contrôle de nos mouvements, mais ils sont importants car ils nous protègent et nous aident à survivre dans des situations de stress ».   S.Masgutova

     

     Comment repérer les difficultés ?

    Si votre enfant ou vous même présentez quelques-uns des troubles listés ci-dessous au point d’en être gêné, on peut alors penser que certains des réflexes ne sont pas intégrés complètement au schéma moteur : - troubles de la concentration  -hyperactivité, - aime se balancer sur une chaise, 
- envahit l’espace des autres
, - agit impulsivement, 
- comportement agressif,  
- facilement frustré, 
- fuit les activités sportives, - mauvaise coordination entre haut et bas du corps, 
- marche sur la pointe des pieds,  - grimace et sort la langue en écrivant - touche à tout,
 - est dérangé par les étiquettes des habits, - enfant très maladroit, se tape souvent  - marche sur l'intérieur de ses chaussures ou sur l'extérieur,  
- enroule ses jambes autour des pieds de sa chaise pour se stabiliser en classe,  - énurésie ou incontinence  

- yeux douloureux en lisant,  - inversion des lettres,  

- tient son crayon très serré et avec force,  - n’aime pas écrire, - écriture déformée et beaucoup d'erreurs à la copie, - ne sait pas nouer ses lacets ou attacher des boutons, - a eu beaucoup de difficultés à faire de la bicyclette,  - est hypersensible à la lumière, au toucher, aux sons, - phobique,  - déteste les imprévus ou les changements dans les habitudes, - incapacité de lire en voiture ...

    Quelques exemples :

    REFLEXES 
    VIDEOS INHIBITION  
    PBS si non intégré ou actif
    LANDAU A 4 semaines, bébé commence à relever la tête. 1 ou 2 mois après le torse suit le mouvement. A 4 mois, il tend les jambes en même temps qu'il relève torse et tête. Ce réflexe doit être intégré avant 3 ans. Quand il est intégré, les jambes du bébé, de l'enfant demeurent au sol lorsqu'il relève la tête.     

    Problèmes de posture, manque de tonus musculaire, genoux verrouillés, tendance à pencher son corps vers l'avant, marche sur la pointe des pieds, trouble de la concentration, dépressif, troubles auditifs et visuels, difficulté à nager la brasse. Enfant très maladroit. Le RTAC et  le RTL ne peuvent pas s'intégrer. Enurésie, hyperactivité, ce réflexe joue un grand rôle dans les troubles liés aux TDA et TDAH.

    SPINAL DE GALANT  

    Ce réflexe apparait 20 semaines après la conception et fonctionne in utéro. Il devrait être intégré entre 3 et 9 mois après la naissance.

    C'est ce réflexe qui va permettre à bébé de se déplacer dans le canal utérin lors de la naissance et de tourner sa tête vers le bas.

    Les enfants n'ayant pas intégré ce réflexe sont agités et hyperactifs, avec des difficultés de mémorisation et d'attention. Ils ont une endurance faible, sont fatigables et ont des désordres d'organisation corporelle. Ils ne supportent pas les vêtements serrés ni les ceintures. Incontinence.

    Si ce réflexe reste actif d'un seul côté, cela peut amener une scoliose.

    Problème de hanche, de lombaire, de blocage de dos à l'âge adulte, ainsi que colite ou colon irritable.

    MORO  

     Ce réflexe se développe après la 12ème semaine et devrait etre présent à 30 semaines in utero. Il devrait être intégré 4 mois après la naissance. Ce réflexe est déclenché par une peur (vestibulaire, sensoriel, tactile...) et est de 3 étapes : 1/ l'enfant respire profondément en écartant en étoile bras et jambes. 2/ il rétracte sur lui-même bras et jambes. 3/ il crie !

    Ce réflexe aide le bébé à développer ses muscles respiratoires. Lorsqu'il est activé, il met les mécanismes de défense du corps en alerte (sécrétion de l'adrenaline et du cortisol).

    Un Moro non intégré cause des hypersensiblités sur tous les sens.

    Difficultés d'orientation, d'adaptation, de prise de décision, grande résistance aux changements, hyperactivité, irrationnel, ultra sensibilité, surmène les glandes surrénales et conduit à des allergies et des infections à répétition.

    Phobie vestibulaire,

    Difficulté à se contrôler, agressivité envers les autres pouvant aller à la perte de contrôle.

    RTAC

    (ATNR en US)

     

     Ce réflexe se développe 18 semaines après la conception et bébé l'a intégré à 6 mois. Lorsque bébé tourne la tête sur le côté, le bras et le jambe du même côté se plient alors que ceux du côté opposé ses tendent.

    Chez le foetus, c'est ce réflexe qui déclenche les coups de pieds qui vont lui renvoyer des informations proprioceptives et tactiles. C'est ce qui l'aidera lors de l'accouchement également. Bébé bouge chaque côté séparément et stimule donc chaque hémishère séparément. Après la naissance, les découvertes allongés ventre et dos l'aideront à intégrer le réflexe (vision, mise en bouche des objets, coordinations des membres pour saisir, pieds à la bouche etc...)

     Non intégré, il conduit à l'utilisation d'un seul hémisphère, problème de coordination droite-gauche donc pb avec les mouvements croisés et la ligne médiane.

    Dyslexie, TDA/TDAH

    Problème d'apprentissage du vélo.

    Ecriture déformé, crayon serré fortement. Difficulté pour lire, écrire, écouter.

    Mauvaise équilibre entre vision focale et périphérique.

    Faible qualité du langage timidité, peur de l'autre, sensible à l'opinion sociale, tendance à l'offensive.

    Problème avec l'autorité.

    Manque de créativité.

     

    Des conditions d'accouchement particulières expliquent que bon nombre d'enfants n'ont pas intégré leurs réflexes aux périodes clés, tels ceux nés par césarienne, mis au monde avec des forceps ou des ventouses, nés rapidement ou avec complications, procidence ou circulaire du cordon, grande prématurité. Ces enfants n’ont, pour la plupart, pas marché à 4 pattes, étape qui permettrait en fait la spécialisation des hémisphères cérébraux droite et gauche, et la mise en place d’une bonne latéralisation.

    Attention, cela ne signifie pas que si votre enfant n'a pas rampé ou marché à 4 pattes, il rencontrera forcément des difficultés d'apprentissage: certains sports permettent naturellement d'intégrer ces réflexes -quand le trauma n'est pas important- tel le judo.

    Vous l'aurez donc compris, pour aider votre bébé le plus possible, il suffit de le laisser ramper, rouler, galoper (les pieds nus) et manipuler le plus possible ! Limitez le transat qui bloque les mouvements naturels, n'essayez pas d'assoir votre enfant avant qu'il n'ait intégré les réflexes nécessaires pour cela, le portage est bénéfique mais pas en permanence ! 

    Un enfant éveillé et actif est un enfant qui découvre par lui-même ! Il ne faut pas "enfermer l’enfant dans sa découverte", mais bien au contraire lui permettre la liberté "d’identifier les structures des problèmes pour qu’il puisse s’extraire d’une motricité spontanée en répondant par des productions adaptatives", savoir le faire est différent de savoir comment le faire.

    Une étude menée par la psychologue russe Svetlana MASGUTOVA montre que sur 832 enfants de 4 à 12 ans, 78% des enfants ayant des problèmes de mémorisation présentaient un réflexe tonique asymétrique du cou toujours actif.

    Quant à Paul DENNISON, Docteur en Sciences de l’Éducation, il a observé que 50 à 55% des enfants souffrant de dyslexie et de perturbation du langage présentaient également un réflexe tonique asymétrique du cou actif. Cependant, il est peu probable qu’un seul facteur soit en cause. Il s’agirait plutôt d’une combinaison de plusieurs paramètres qui mène à la persistance de réflexes primaires au-delà de l’âge de leur inhibition (facteurs héréditaires, grossesse, accouchement, petite enfance, etc.)

     

    > Deux grands courants se complètent...

    • Le Dr Harald Blomberg, médecin psychiatre Suédois  a crée Le programme RMT basé sur les exercices rythmiques qu'il a apprit de Kerstin Linde. Il rencontre Kerstin Linde en 1985 qui travaille avec succès auprès d'enfants et d'adultes atteints  de problémes neurologiques. Son travail s'inspire des mouvements que font les bébés avant la marche.Le Docteur Harald Blomberg a continué de développer le travail de kerstin Linde en ajoutant d'autres exercices et toute une étude sur les réflexes primitifs.Il a expérimenté lui-même les mouvements qui l'ont aidé sur ses propres problèmes moteurs liés à une polio contractée enfant.
    • Il expérimente ce travail au sein de sa clinique à partir de 1988 pendant plusieurs années sur des patients psychotiques, autistes et/ou violent dans des établissements médicalisés à l'étranger. Riche de tout son expérience il enseigne son programme RMT (rythmic movement training) depuis 2004 dans plusieurs pays. Marie Mattei a fait entrer le RMT en France et en Belgique  en Mars 2010 pour la première fois et plusieurs professionnels se sont formés. Actuellement son livre MOVEMENT THAT HEAL est disponible en anglais sur Amazon la traduction française est en cours de réalisation.
    • Les RMT sont des mouvements qui imitent de plusieurs façons les mouvements que les bébés et les jeunes enfants font naturellement et automatiquement lorsqu'ils grandissent. Un des objectifs du RMT est de magnifier les sensations de mouvements avec comme cadre de référence les patrons propres au développement psychomoteur : les Réflexes. RMT-FRANCE 

     

    • La Dre. russe Svetlana Masgutova travaille les réflexes dynamiques et posturaux  intégrés à la posture et au mouvement. La méthode MNRI travaille sur le cerveau en passant par la rééducation du corps.  Elle travaille entre autre l'équilibre, la spasticité, les mouvements ainsi que les réflexes.  Les traitements permettent de rééduquer le système neuro-sensori-moteur.  La méthode a fait ses preuves auprès d'enfants partout à travers le monde et les résultats sont sans pareil ! Le Dr Masgutova et son équipe intervienennt sur toutes les catastrophes mondiales dans la gestion des chocs post traumatiques (typhon, tsunamis etc..), au sein des cliniques et hopitaux sur les gros traumas et handicaps divers.
    • En 2004, suite à une étude sur 850 enfants agés de 1 à 12 ans, le Dr Masgutova met au point un tableau récapitulatif des réflexes à travailler en fonction des diagnostics posés > tableau récapitulatif sur le site de MNRI
    • "Dans le cadre de la méthode MNRI, les modèles de réflexes moteurs primaires jouent un rôle beaucoup plus important. Tout d'abord, il est important de comprendre que les réflexes ne fonctionnent pas de manière isolé les uns des autres. Les pattern des réflexes moteurs primaires, en particulier, jouent un rôle subalterne dans la maturation des schèmes des réflexes moteurs plus complexes (comme ramper, s'assoir, courrir, etc.). Une fois que le schéma du réflexe primaire arrive à maturité au cours de la période de développement typique, il s'intègre pour servir de rôle subalterne. Un pattern dysfonctionnel résulte soit, en premier lieu, parce qu'il n'a pas la maturité de s'intégrer  ou soit en second lieu parce qu'il a refait surface à un moment donné après l'intégration. En d'autres termes, le dysfonctionnement d'un pattern de réflexe primaire n'est pas simplement un indicateur de la dysfonction neurologique potentiel, mais contribue également à identifier qu'il existe dans le corps un dysfonctionnement neuro-sensorimoteur sous-jacent  . La méthode MNRI isole le réflexe qui dysfonctionne, engage des techniques de restauration  ciblant la dysfonction neuro-sensorimotrice sous-jacente, et travaille à faciliter le processus d'intégration, aboutissant à des améliorations et parfois même la récupération complète de la fonction générale." (S. Masgutova -site MNRI) 

    • CAMPS MASGUTOVA INTENSIFS : La Dre. Masgutova offre des camps intensifs à plusieurs endroits dans le monde (plusieurs fois par année) aux enfants atteints de divers maladies affectant le cerveau, les mouvements, la coordination etc...  Les camps sont d'une durée habituelle de 6 ou 8 jours.  L'enfant affecté reçoit 6 heures de traitement par jour touchant les différentes sphères couvert par la méthode. Les camps sont aussi bénéfiques pour les parents car ceux-ci se font enseigner certains mouvement à pratiquer à la maison afin de maintenir et améliorer l'état de l'enfant. 

     

     

     

    > Articles divers...

     

     

     

     

    Le monde caché des bébés from Mairie de Lambersart on Vimeo.

    <Pour se former à La réflexion sur l'enfant et son développement, contacter l'association PIKLER>