• PECS®

    Le PECS a été créé en 1985 par le Dr A. BONDY (psychologue et thérapeute comportementaliste) et Lori FROST (orthophoniste) après son utilisation dans le cadre du programme pour les jeunes enfants autistes de l'Etat du Delaware aux Etats-Unis. PECS a été développé en guise de réponse aux difficultés d'enseignement auprès de ces enfants. A l'origine, ce système de communication par échange d'images a été conçu pour répondre aux difficultés rencontrées pendant plusieurs années avec différents programmes créés pour améliorer la communication.  

    Le temps nécessaire à cet apprentissage est court, son coût est insignifiant en raison de la possibilité de créer soi-même le matériel, composé de photos ou pictogrammes adaptés au sujet.

    OBJECTIFS DU PECS

    1. améliorer le langage verbal
    2. enseigner l'utilisation d'images pour communiquer
    3. enseigner le langage des signes.

    L'outil PECS s'intègre dans une approche comportementale de l'autisme en utilisant des techniques de renforcement positif, afin d'augmenter l'occurrence des comportements souhaités dans la communication. Il peut être utilisé dès l'âge de dix-huit mois ainsi qu'à l'âge adulte.

    L'objectif est d'inciter un enfant qui autrement éviterait de communiquer avec autrui de le faire. L'objectif initial est que l'élève apprenne à demander des objets désirés (une boisson, un jouet, etc.) en échangeant des images avec l'aide d'un partenaire de communication et d'un incitateur physique, puis de manière indépendante. Petit à petit l'élève apprend à se servir du PECS pour poser et répondre à des questions, faire des commentaires, etc.
    Même si ce n'était pas un objectif principal en développant ce système, ceux qui l'utilisent remarqueront que le PECS aide souvent les élèves à amorcer le langage oral.

     

    LE PECS EN 7 ETAPES

    Étape 1 : L'ECHANGE ET LA DEMANDE SPONTANÉE
    Objectif : L'enfant prend l'image, la remet à l'adulte en échange de l'objet désiré.

    • Protocole de mise en place
    1. Quand l'enfant amorce un geste pour prendre l'objet préféré, l'adulte derrière va diriger le geste de l'enfant pour lui faire prendre l'image et la donner à la personne devant lui. Cette personne fait une incitation gestuelle (tend la main) pour aider l'enfant à comprendre ce qu'on attend de lui.
    2. On va passer de l'assistance physique complète à une assistance physique réduite.

    Étape 2 : LA DEMANDE DIRIGÉE ET LA PERSÉVÉRANCE
    Objectif : l'enfant se dirige spontanément vers son cahier de communication, prend l'image de l'objet désiré et se dirige vers une personne pour la lui remettre.
    Si l'enfant ne parvient pas, après un certain temps, à discriminer les images généralistes du PECS , le superviseur soit jongler avec d'autres stratégies comme par exemple les photos. 

    Étape 3 : LA DISCRIMINATION DES IMAGES
    Objectif : L'enfant différencie (discrimine) les images contenues dans son cahier de communication et est capable de faire une choix parmi celles-ci.
    Il apprend à sélectionner une image parmi de nombreuses autres, il est capable de se diriger vers la personne avec qui il a l'intention d'entrer en communication et de lui remettre l'image.

    Important :changer la position des images pendant l'entraînement afin que le repérage ne soit pas basé sur la position des images.

    Étape 4 : L' UTILISATION D'UNE PHRASE SIMPLE
    Objectif : L'enfant formule une phrase à l'aide de 2 images qu'il dispose sur une bande-phrase : une image représentant « Je veux » et une image de l'item désiré.
    Au niveau de cette étape, le choix de représentations contenues dans le livret ou sur le tableau est étendu à environ 50 images, et l'enfant est capable de communiquer avec un nombre assez varié d'interlocuteurs.

    Stimulation verbale: quand l'enfant donne le carton phrase, le tourner vers lui et dire la phrase en pointant les images.

     puis, enlever immédiatement l'objet que l'enfant a demandé et reçu

     PECS PECS

    Étape 5 : «QU'EST-CE QUE TU VEUX?»   ET LA DEMANDE SOLLICITÉE
    Objectif : L'enfant utilise son cahier spontanément pour répondre à la question
    «Qu'est-ce que tu veux ? ». L'entraîneur pointe l'image ''je veux" et demande à l'enfant "qu'est-ce que tu veux ?; par la suite on retarde l'incitation gestuelle (pointage de l'image), puis on l'enlève.

    Étape 6 :  COMMUNIQUER POUR COMMENTER
    Objectif : L'enfant est capable de faire un commentaire de manière spontanée ou en réponse aux questions posées par une autre personne (ex. :Qu'est-ce que tu vois ? ou Qu'est-ce que tu as ?…)

    Étape 7 : UTILISER DES CONCEPTS ABSTRAITS POUR CLARIFIER SES DEMANDES
    Objectif : L'enfant utilise des concepts ou des attributs pour bonifier sa demande ou message (tels que la couleur, la grosseur, les nombres, les concepts spatiaux (ex : dedans, derrière, devant)

    PECSPECSPECS

     

     

    LIENS

    --> Site d'aide aux parents pour mettre en place le pecs : création d'un classeur, pictos : Le NOUVEL ECOLIER

    --> Vous voulez vous former, être supervisé : PECS FRANCE

     --> quelques pictos : CLIC et section Boite à Outils de ce site

    Ces sept étapes sont décrites dans le manuel de formation au système PECS. C'est une marque déposée.Ce manuel a été traduit en français par Chantal Brousse, orthophoniste, et il est disponible auprès de l'A.F.D. Le manuel est protégé par un copyright. Les indications que je vous ai fournies ne doivent pas être utilisées à des fins qui iraient à l'encontre de ce copyright.

     

    MISE EN PRATIQUE AVEC GABRIELLE (en ligne sur youtube)

    Publiée le 15 juin 2012

    Gabrielle est une petite fille en cours de diagnostic d'autisme. Sur cette vidéo, elle a 2 ans et 2 mois. On y voit ses progrès grâce à la méthode PECS ainsi que des séances de travail à table avec son papa. Cela montre l'importance que nous avons parents dans l'évolution de nos enfants quelque soit la méthode de travail choisie. Le travail est quotidien et doit être repris à la maison pour que l'enfant puisse généraliser les apprentissages. Aujourd'hui, Gabrielle a 3 ans et 2 mois et elle est verbale.