• GAPS

    Gut and Psychology Syndrome (GAPS™) - Natural treatment for autism, ADHD/ADD, dyslexia, dyspraxia, depression and schizophrenia

     Ce syndrome se trouve à la croisée des fonctions digestives et cérébrales. Cette appellation a été créée enGAPS... 2004 par le Dr Natasha Campbell-McBride, Neurologue et Nutritionniste, après avoir travaillé avec des centaines d'enfants et d'adultes atteints de pathologies neurologiques et psychiatriques telles que troubles du spectre autistique, déficit d'attention avec ou sans hyperactivité, schizophrénie, dyslexie, dyspraxie, dépression, troubles obsessionnels compulsifs, trouble bipolaire et autres problèmes d'ordre neuropsychologique et psychiatrique.

    La lecture de l'ouvrage "Gut and Psychology Syndrome. Natural treatment for autism, ADHD/ADD, dyslexia, dyspraxia, depression and schizophrenia" [disponible en français] permettra de mieux comprendre ce syndrome, son étiologie ainsi que ses modalités de traitement par un protocole nutritionnel adapté.

    A l’aide d’aliments naturels bien ciblés et de quelques compléments, ce nouveau mode d’alimentation vise à restaurer la perméabilité intestinale, rétablir une flore saine et détoxiquer l’organisme.

    Restaurer, assainir et détoxiquer 

    Le traitement vise à détoxifier le patient, à dissiper le «brouillard» toxique qui empêche le cerveau de se développer et de fonctionner correctement. Il importe pour cela de nettoyer et de soigner le système gastro-intestinal afin qu'il cesse de constituer la principale source d'intoxication de l'organisme et qu’il remplisse sa fonction, à savoir nourrir l'organisme. Les substances toxiques véhiculées par notre sang (et qui pénètrent dans le cerveau) étant à plus de 90% issues des intestins, le traitement des intestins fait chuter de manière spectaculaire le niveau de toxicité de l'organisme.Cet objectif est poursuivi au moyen d'un programme nutritionnel, inspiré à la fois par l’expérience familiale de Dr. N. Campbell McBride et sa pratique clinique auprès de milliers d'enfants et d'adultes souffrant du syndrome entéropsychologique à travers le monde.

     

    DES COMPLEMENTS ??

    La plupart des patients évolue très bien avec seulement le régime et les quelques compléments alimentaires suivants :

    - un probiotique suffisamment dosé pour une réelle efficacité thérapeutique,

    - des acides gras essentiels,

    - des vitamines A et D sous la forme d'huile de foie de morue.

    Dans certains cas, en particulièrement chez les adultes, des enzymes digestives sont ajoutées. Les enfants se débrouillent généralement très bien sans. La mesure la plus importante consiste à renforcer l'acidité de l'estomac, généralement insuffisante chez les patients GAPS, car de cette activité dépend tout le processus digestif. L'introduction de la choucroute dès le régime préliminaire aide à restaurer la production d'acidité de l'estomac. 
    Pour certains patients, des compléments de vitamines et de minéraux peuvent être prescrits. Ces compléments sont toutefois généralement superflus, et ce en particulier en début de protocole. Nous sommes faits pour tirer nos vitamines et nos minéraux de notre alimentation et non de pilules. Les nutriments se complétant mutuellement dans leur absorption et leur métabolisme, ils ont besoin de se présenter sous leur forme complète, issue de l'alimentation. L'organisme n'est pas fait pour utiliser des molécules isolées, en particulier synthétiques, de vitamines et de minéraux. 
    Ne soyez pas tenté d'utiliser d'autres nutriments. Le traitement clé du syndrome entéropsychologique est le régime, or les compléments alimentaires sont susceptibles de contenir nombre d'ingrédients qui ne figurent pas toujours sur les étiquettes et irritent le revêtement de la paroi intestinale.Vous éviterez de compromettre par de simples pilules tous les efforts consacrés au régime.

    Le traitement vise à détoxifier le patient, à dissiper le "brouillard" toxique qui empêche le cerveau de se développer et de fonctionner correctement. Il importe pour cela de nettoyer et de soigner le système gastrointestinal afin qu'il cesse de constituer la principale source d'intoxication de l'organisme et qu’il remplisse sa fonction, à savoir nourrir l'organisme. Les substances toxiques véhiculées par notre sang (et qui pénètrent dans le cerveau) étant à plus de 90% issues des intestins, le traitement des intestins fait chuter de manière spectaculaire le niveau de toxicité de l'organisme. 

    Cet objectif est poursuivi au moyen d'un programme nutritionnel, inspiré à la fois par l’expérience familiale de Dr. N. Campbell McBride et sa pratique clinique auprès de milliers d'enfants et d'adultes souffrant du Syndrome GAP à travers le monde.En quoi consiste ce programme ? 
     

    Programme nutritionnel du syndrome entéropsychologique 

    1. Régime Gaps. Le syndrome entéropsychologique se caractérise essentiellement par des dysfonctionnements gastro-intestinaux. Le système digestif est un long conduit, et tout ce qui pénètre dans ce conduit a une incidence directe sur son efficacité. Le régime est en première intention le traitement le plus important. Le reste est secondaire. 

    2. Supplémentation 

    3. Détoxification et adaptation du mode de vie.

     

    RECETTES sur le CENTRE DE NUTRITION HOLISTIQUE

     

    Dr Natasha Campbell-McBride, neurologue et nutritionniste

    Le Dr Campbell-McBride a obtenu en 1984 un Doctorat de Médecine avec mention de la faculté de médecine de Bashkir, Russie, suivi quelques années plus tard d'un diplôme d'études spécialisées en neurologie.

    Après avoir pratiqué pendant cinq ans en tant que neurologue puis trois ans comme neurochirurgienne, elle a fondé une famille et s'est installée au Royaume-Uni.

    Le diagnostic d'autisme de son fils devait la conduire, peu de temps après, à étudier de manière soutenue les causes et les traitements de l'autisme. C'est au cours de ces recherches que le Dr Campbell-McBride a élaboré sa théorie - rapports entretenus entre troubles neurologiques et nutrition - et qu'elle a passé un diplôme d'études spécialisées en nutrition à l'université de Sheffield, Royaume-Uni.

    Après avoir guéri son fils de l'autisme, le Dr Campbell-McBride a repris son activité en 2000 et dirige aujourd'hui la Cambridge Nutrition Clinic. Elle s'est spécialisée dans une approche de l'autisme fondée sur l'approche nutritionnelle ; elle est mondialement reconnue en tant que spécialiste des troubles de l'apprentissage et autres pathologies mentales de l'enfant et de l'adulte, ainsi que des pathologies digestives et immunitaires de l'enfant.

    Elle a publié en 2004 son premier ouvrage, Gut And Psychology Syndrome. Natural Treatment Of Autism, ADHD, Dyslexia, Dyspraxia, Depression And Schizophrenia, dans lequel elle explore les liens existant entre l'état physique du patient et le fonctionnement du cerveau. Cet ouvrage présente en détail le Protocole nutritionnel du syndrome GAP, extrêmement efficace chez les patients souffrant de difficultés d'apprentissage et autres problèmes mentaux. Ce premier livre a été suivi, fin 2007, d'un deuxième ouvrage, Put Your Heart In Your Mouth! What Really Is Heart Disease And What We Can Do To Prevent And Even Reverse It.

    "Le Syndrome GAP est l'œuvre de ma vie", a déclaré le Dr Campbell-McBride. "Pourtant, le régime mis au point pour le traiter inclut beaucoup de graisses animales et d'aliments riches en cholestérol, tels que les œufs. Nous vivons à une époque de défiance à l'égard des graisses et du cholestérol, et tous mes patients me demandaient si mon protocole nutritionnel leur faisait courir un risque sur le plan cardiovasculaire. C'est pour expliquer les fondements du protocole à mes patients que j'ai décidé de rédiger un livre sur ce thème".

    Le Dr Campbell-McBride est sollicitée pour son expertise dans le cadre de nombreux congrès et séminaires à travers le monde. Elle intervient également auprès de praticiens, de groupes de patients et d'associations. Elle est par ailleurs membre du syndicat britannique des auteurs et a contribué à la rédaction de l'ouvrage Treating Autism de Steven Edelson et Bernard Rimland. Elle est régulièrement publiée dans les colonnes de divers magazines et bulletins d'information.