• TESTS-ECHELLES

    Outils d'évaluation de l'autisme (--> site AQPS Québec)


    1. Bibliographie :

    Pour une présentation critique des outils d'évaluation de l'autisme, voir :

    - Messerschmitt, P. Clinique des syndromes autistiques.  Paris, Maloine, 1990. 
      Le chapitre 4 présente les tests suivants :

    BRIACC [Behavior Rating Instrument for Autistic and Atypical Children], 
    BOS [Behavior Observation Scale for Autism], 
    CARS [Childhood Autism Rating Scale], 
    ABC [Autims Behavior Checklist]

    - Daunais, Sylvie. L'étude des instruments d'évaluation comportementale de l'autisme, 
      Science et Comportement (1991) Vol. 21, nº 2, p. 103-125. Les tests suivants y sont présentés :

    ABC, 
    ADI [Autistic Diagnostic Interview], 
    ASIEP [Autism screening instrument for education planning], 
    BOS, 
    PEP [Psychoeducational Profile], 
    CARS, 
    BRIACC, 
    RLRS [Ritvo Freeman real life rating scale], 
    ERC-A [Échelle d'évaluation résumée du comportement autistique] 
     

    2. TESTS  ET  ÉCHELLES :

    --> ABC (Autism Behaviour Checklist) : 

    L’ABC est une liste de vérification des comportements que remplit un intervieweur pour évaluer des enfants âgés de 18 mois ou plus. L’ABC prend de 10 à 20 minutes approximativement à remplir. Une étude menée récemment auprès d’un échantillon important d’enfants de 4 à 18 ans a révélé un niveau adéquat de spécificité mais un niveau faible de sensibilité. L’ABC n’est pas recommandée, en raison de son niveau peu élevé de sensibilité.
    Intervalle des taux de sensibilité et de spécificité fourni dans la littérature :
    Sensibilité : 0,38 – 0,71
    Spécificité : 0,70 – 0,97

     --> CHAT (Checklist for Autism in Toddlers) --> test en ligne /(en français)

    Le CHAT est un instrument conçu pour détecter de façon prospective un trouble autistique chez un enfant de 18 mois ou plus, et ce en évaluant des comportements simples en situation de jeu et d'attention conjointe en se basant sur les inquiétudes parentales et les observations du comportement de l’enfant. À l’origine, il avait été démontré que le CHAT avait un niveau élevé de spécificité mais un niveau faible de sensibilité- 70,82. Les chercheurs ayant recours au CHAT ont utilisé différentes séries de critères dont un risque élevé (absence  de 5 actions clés), un risque moyen (absence de pointage protodéclaratif, mais sans appartenir au groupe à risque élevé) et, plus récemment, la modification de Denver83, qui implique l’absence du jeu simulé ou du pointage protodéclaratif. La recherche à l’aide de 

    la modification de Denver a fourni les niveaux les plus élevés de sensibilité et de spécificité utilisés dans un outil de dépistage de second niveau; cependant, des travaux de recherche dotés d’échantillons plus importants et de périodes de suivi plus longues sont nécessaires pour fournir des données probantes comparables au protocole de cotation régulier. Il est démontré que le CHAT peut s'avérer moins sensible aux symptômes du trouble autistique chez les enfants présentant des symptômes bénins et chez les enfants ayant des capacités cognitives plus avancées. La base empirique du CHAT recommande son utilisation en pratique clinique, par le biais de soins appropriés.
    La modification de Denver est timidement recommandée, et est liée à un besoin de suivi plus élaboré.
    Intervalle des taux de sensibilité et de spécificité fourni dans la littérature :
    Sensibilité : 0,18 – 0,65; 0,75- 0,85 avec la modification de Denver
    Spécificité : 0,98 – 1,0; 0,92 - 1,0 avec la modification de Denver

     Pour obtenir la permission d'utiliser le CHAT à des fins professionnelles, scientifiques ou cliniques :
    www.autismresearchcentre.com/tests/chat_test.asp 

     --> CARS : Childhood Autism Rating Scale 

    Eric SCHOPLER Ph.D, Robert J. Reichler M.D., Barbara ROCHEN-RENNER Ph.D 
    L'équipe du professeur E. Schopler travaille en Caroline du Nord (USA) 
    Pour informations, s'adresser à : 
      Division TEACCH (Treatment Educational Autistic Communication Children Handicap) 
      CB 7180, University of North Carolina 
      Chapel Hill,   NC 27599-7180 
      Tél.: (919) 966-2174  / (traduction et adaptation française par Bernadette ROGÉ, psychologue clinicienne, Docteur en Psychologie.)

    Manuel du CARS-CEAP (Établissements d'Applications Psychotechniques), Éditions Scientifiques et Psychologiques ,  6 bis, rue André Chénier, 92130   Issy-Les-Moulineaux  FRANCE, Tél.: 011 33  46 45 38 12     Télex 270105 F   TXFRA/ref 207.  Il existe une autre traduction française du CARS par Ghislain Magerotte -  Université de Mons-Hainaut /  Belgique   --> Détail du CARS sur le site Fédération Québécoise de l'Autisme

      --> ESAT (Early Screening for Autistic Traits)

    L’ESAT est un outil destiné à recueillir les observations des parents qui met l’accent sur le dépistage des comportements qui  alerteraient les professionnels de la santé des signes précoces des TSA chez les enfants âgés de 14-15 mois. Il existe deux versions de l’ESAT. Il s’est avéré que la version « pré-dépistage » en 4 étapes, utilisée pour identifier les enfants pour lesquels des tests de dépistage plus spécifiques sont nécessaires, détecte les enfants présentant un TSA avec un taux élevé de faux positifs. La version de suivi en 14 étapes a démontré des niveaux élevés de sensibilité et de spécificité-86. Cependant, une étude de dépistage à grande échelle a révélé un taux élevé de faux positifs pour la version en 14 étapes, bien que de nombreux enfants ayant auparavant été identifiés incorrectement comme présentant des TSA aient été diagnostiqués avec un autre trouble de développement ou d’apprentissage87. L’ESAT a été utilisé dans des travaux de recherche sur les capacités cognitives des enfants présentant des TSA-88, mais d’autres recherches sont nécessaires pour évaluer son utilisation en tant qu'outil de dépistage pratique de TSA.

    -->  GARS (Gilliam Autism Rating Scale)

    Le GARS est un questionnaire comportant 42 éléments destinés à recueillir les observations des parents et des enseignants sur les individus de 3 à 22 ans. Il contient trois sous-échelles élaborées à partir des catégories de symptômes du DSM-IV. Bien que Gilliam ait fait état d’un soutien psychométrique de l’utilisation du GARS, des recherches plus récentes n'ont pas reproduit ces déclarations initiales. South et ses collègues ont constaté que le GARS avait une faible convergence avec les mesures diagnostiques de référence et offrait un niveau peu élevé de sensibilité. Mazefsky et Oswald ont constaté dans le cadre d’un travail de recherche que l’utilisation du GARS sous-estimait systématiquement la probabilité de troubles autistiques et classait de façon inappropriée pour cent de leur échantillon d’enfants présentant des troubles autistiques en leur attribuant de faibles chances d’être diagnostiqués positifs. Le cavalier a constaté que le GARS avait un niveau peu élevé de sensibilité, et a découvert que sa constance interne et son coefficient d’objectivité étaient inférieurs dans son échantillon à l'estimation rapportée dans le manuel du test.  Cette mesure n’est pas recommandée pour la pratique. Intervalle des taux de sensibilité et de spécificité fourni dans la littérature : Sensibilité : 0,48 / Spécificité : Non mentionnée 

    --> PEP-R : Psycho Educative Profile --> Télécharger « PEP-R.pdf »

    C'est un outil permettant d’analyser les différentes compétences des enfants de 6 mois à 7 ans. On peut le faire passer à des personnes plus âgées mais d'une part pour des personnes plus âgées il semple plus adapté d'analyser plus en détail les compétences fonctionnelles et d'autre part l'échantillon de référence n'a pas été constitué avec des personnes de plus de 7 ans. Le PEP-R est très relié aux pratiques éducatives TEACCH.

    Le PEP-R est composé de différentes tâches et lors de la passation de celles-ci, l’examinateur observe autant la réussite aux tâches que la façon dont elles sont réussies ou non. On note ensuite si l’enfant a « réussi », s’il a « échoué » ou s’il est en « émergence ». Les émergences correspondent aux compétences qui ne sont pas encore bien établies, mais qui ne sont pas en échec. Ce sont donc des compétences qu’il va falloir fortifier afin de donner à l’enfant les bases nécessaires pour la suite de son développement. 
    Les réussites et/ou émergences permettent également de donner des « âges de développement » qui replacent l’enfant et ses compétences par rapport aux compétences des enfants au développement typique.

    Le PEP-R est un outil utilisable pour des évaluations courtes et donnant quelques informations intéressantes sur le fonctionnement de l'enfant. Un avantage : le PEP-R existe en français. (6 mois à 7 ans / Items indépendants du langage /Administration flexible).

    Pour commander la valise complète, s'adresser à:  Orange Enterprises Inc. ,  500 Valley Forge Road , Hillsborough, NC 27278  USA.  En 1991, l'école Saint-Étienne a payé 505.00$ US  pour se procurer cette valise (475.00$ +30.00$ pour frais de transport). L'équipe du professeur E. Schopler travaille en Caroline du Nord (USA).  

    --> Autistic Behavior Composite Chechklist and Profile, de Anita Marcott Riley

    Inventaire de 148 comportements utile pour établir un diagnostic d'autisme.  Utile aussi pour suivre l'évolution de l'enfant et établir un plan d'intervention et des priorités pour ce plan.  Les résultats peuvent s'exprimer en graphique. Le kit comprend 20 livrets. Disponible chez : Communication Skill Builders, 3830 E. Bellevue, P.O. Box 42050, Tucson, Arizona 85733 - Tél:  (602) 323-7500, Catalogue # 7217-Y 

     

    --> ABLSS®-R (The Assessment of Basic Language and Learning Skills - Revised. Behavior Analysts, Inc) :      Achat en ligne pour parents ou professionnels : L'ABLLS®-R version Française

    Cet outil est à la fois un outil d'évaluation et un curriculum, c'est à dire qu'une fois passé, il permet de situer les réussites de la personne dans une approche longitudinale du développement (dans différents domaines) et d'identifier certains objectifs de travail.   Afin de faire passer cette évaluation il est nécessaire de bien connaitre les principes et procédures de l'ABA (par exemple : renforcement / guidances / contrôle du stimulus...)

    L'ABLLS®-R a été créé afin d'évaluer les compétences d'apprentissage et les compétences de langage des personnes ayant un retard de langage. Il n'est pas spécifique à l'autisme (comme l'ABA d'ailleurs). L'ABLLS®-R évalue 544 comportements/items issus de 25 domaines de compétences, dont notamment  le langage, les interactions sociales, l’autonomie et la motricité.

    L'analyse des compétences de langage des personnes évaluées est effectuée selon l'approche fonctionnelle des comportements verbaux de Skinner (1957) et nécessite donc une connaissance de cette approche (vous pouvez trouver des informations sur cette approche dans la partie langage de ce site).

    D'autres spécificités de l'ABLLS®-R sont l'analyse, grâce à certains items, des réponses à des stimuli complexes, de la généralisation, de la spontanéité, de la fluidité etc.

    L'ABLLS®-R est divisé en 25 domaines allant de la coopération et l'efficacité des renforçateurs à l'imitation verbale, les dénominations (tacts), la réponse aux instructions de groupe aux compétences de motricité fine, de propreté etc. Chaque domaine est divisé en différents items et pour chaque item, de deux à cinq niveaux de réussite sont possibles.

    C'est un outil d'évaluation très complet qui permet d'avoir une vision globale de la personne et de développer des programmes éducatifs adaptés à chacun. Cependant, dans certains domaines comme les mathématiques, il apparait quelque peu limité.

     

    3. Tests classiques d’évaluation intellectuelle

    • Le Brunet-Lezine
    • L’échelle de Griffiths
    • Le K-ABC
    • Le WISC IV
    • La WPPSI

     

    4. Test de comportements adaptatifs

    La VINELAND (Vineland Adaptive Behavior Scales -Dernière version non traduite : Vineland-II, Sparrow, Cicchetti & Balla): le test se présente sous la forme d'une enquête effectuée tout au long des entretiens effectués avec les parents.  Elle permet d’évaluer les comportements adaptatifs des enfants, adolescents et adultes. C'est-à-dire qu'elle permet d’évaluer l’adaptation de l’enfant à son environnement. Cette évaluation se fait dans quatre domaines : la communication, l’autonomie, la socialisation et l’autonomie. On peut optionnellement évaluer les troubles du comportement. Chacun de ces domaines est lui-même divisé en deux ou trois sous-domaines. Cette enquête permet donc d’évaluer la vision de l’entourage de l’enfant, sur celui-ci. L’enfant n’est pas placé dans une situation standardisée.

     L'AFLS (Evaluation des Compétences de Vie Fonctionnelles - Assessment of Functional Living Skills) est un outil d'évaluation créé par James Partington et Michael Mueller en 2012. Il inclut pour l'instant 3 modules permettant d'évaluer 

    1. les compétences de vie de base (ex : s'habiller - se soigner),
    2. la vie à la maison (ex : tâches ménagères - cuisiner),
    3. la vie dans la communauté (ex : faire les courses - politesse)

    --> pour un total de 735 compétences évaluables. 3 modules supplémentaires sont en préparation (Ecole - Professionnel - Vie en autonomie). Test intéressant pour les ados et adultes.

    Le VB-MAP (Verbal Behavior - Milestones Assessment and Placement Program) est un outil d'évaluation récent (2008), développé par Mark L. Sundberg, un des créateurs de l'ABLLS. il est basé sur l'approche fonctionnelle des comportements verbaux proposée par Skinner. Il est nécessaire de bien connaitre cette approche avant d'utiliser cet outil, sinon les résultats seront incohérents. Cet outil est divisé en plusieurs parties : 

    1.  Evaluation des compétences. Dans cette partie, on évalue les compétences des enfants sur différents domaines comme : demandes - jeu - imitation - performances visuelles - vocabulaire réceptif par fonction, classe, caractéristique.
    2. Evaluation des barrières des apprentissages. Ici, on évalue ce qui freine ou empêche certains apprentissages. Par exemple : problèmes de généralisation - discriminations conditionnelles déficitaires - dépendance aux renforçateurs etc. En tout, 24 barrières sont testées.
    3. Evaluation des possibilités de transition vers le milieu ordinaire. 18 domaines sont évalués dans cette partie du VB-MAPP comme : adaptation au changement - suivi des routines de classe - vitesse d'acquisition des compétences - travail en groupe.
    4. Analyse fine des compétences. Ici, les compétences testées dans la première partie de l'évaluation sont subdivisées en de nombreuses petites étapes et permettent notamment de suivre finement les avancées des enfants et de décider des programmes éducatifs à mettre en place.

          ->  Observation : Requiert une bonne connaissance de l’autisme 

     

    5. LIVRET COMPARATIF  

       --> "Le développement de l’enfant au quotidien, Du berceau à l’école primaire"   par Francine Ferland