• DNP

    Cette méthode permet à l'élève d'utiliser plusieurs de ses sens (visuel, auditif, tactile et Kinesthésique) pour traiter et mémoriser l'information reliée aux sons de la langue française.

    > Quelques explications et vidéos d'utilisateurs de cette méthode > Sylvianne et ses amis

     

    LA DYNAMIQUE NATURELLE DE LA PAROLE

    La DNP a été élaborée par Madeleine DUNOYER DE SEGONZAC enseignante à l'école des sourds d'Alger.

    Elle s'est tout d'abord formée à la méthode verbo-tonale du professeur Gubérina au centre de rééducation de l’ouïe et de la parole de Zagreb. Cette méthode a pour objet de faire percevoir à l'enfant les caractéristiques du langage par l'intermédiaire de son propre corps. Ce fut sa source première.

    Sa deuxième source, elle l'a puisée dans sa formation artistique. Outre une formation musicale classique, elle va suivre un enseignement à la psycho-pédagogie artistique grâce à la méthode Martenot.

    Madeleine Dunoyer va appliquer les démarches de ces deux méthodes à sa pédagogie pour RESSENTIR – VOIR – TOUCHER la parole.

    En effet, la DNP est une pédagogie dynamique, ludique et artistique, permettant de retrouver, de ressentir dans son corps entier les mouvements naturels de la parole pour la faire émerger, la restaurer ou l'enrichir.

    C'est une libération de la parole par une libération du geste.

    On la nomme Dynamique car à la différence d'une méthode, elle est évolutive et créative tout en restant rigoureuse et exigeante.

    On l'affirme Naturelle car elle utilise les authentiques mouvements générateurs de la parole, mouvements basés sur les caractéristiques des pulsions phonétiques.

    La Parole est prise, ici, dans son sens le plus large d'expression et de communication.

    La DNP nous offre trois moyens pour favoriser l'émergence de cette parole :

    • la perception des sons facilitée par les grands mouvements du corps,

    • les traces de ces sons en couleur laissées par le bout des doigts,

    • le rythme de la parole.

     

    Les mouvements des sons

    > Les voyelles

    La voyelle, c'est la vibration, elle se caractérise par les différences d'ouverture et de fermeture de la bouche.

    On a visualisé cette ouverture par la position des bras autour du corps qui met aussi en évidence les différentes hauteurs des voyelles : de la plus aigüe i, à la plus grave ou.

    On a symbolisé chaque vibration, chaque voyelle par une couleur.

     

    > Les consonnes

    Chaque consonne, au niveau bucco-laryngé, a une position et un mouvement propre qui lui permettent d'être identifiable.

    Ce sont ces mouvements caractéristiques qui sont agrandis par le corps tout entier.

    En effet, les mouvements articulatoires sont très fins, peu ou pas visibles. Il est difficile de différencier certaines consonnes qu'on appelle « sosies labiaux » pour lesquels on aura la même image labiale.

    Grâce à l'agrandissement de ces mouvements caractéristiques par le corps, on va permettre une meilleure discrimination de ces phonèmes ainsi qu'une facilitation de l'émission et de la mémorisation.

     

    LE MASSAGE DE LA PAROLE DEUX PAR DEUX

    Installation matérielle

    Les partenaires se placent l'un derrière l'autre. Ils sont :

    • soit assis sur des chaises, le premier à califourchon sur la sienne, les bras reposant sur le dossier

    • soit l'un assis par terre jambes allongées, et l'autre agenouillé derrière.

    Dans les deux cas, étudier la distance pour que le « massé » puisse se laisser tomber confortablement sur les genoux et dans les bras du « masseur ». Il est très important qu'il se sente accueilli, enveloppé, sécurisé.

     

    Travail

    Le « masseur » propulse les sons par les vibrations de sa voix et de ses mains près de l'oreille dans le cou et la colonne vertébrale du « massé » qui incorpore ainsi la parole, sa propre résonance jouant en écho intérieur et silencieux.

    « Ba » Celui qui est devant dit « ba » en se laissant tomber mollement sur les genoux et dans les bras de son partenaire.

    « Da » En répétant « da », le « masseur » soulève les épaules de l'autre et le fait rebondir.

    « Fa » Repousser l'autre vers l'avant.

    « Ma » Le consoler en lui faisant des caresses.

    « Ka » Saisir les poignets du partenaire et lui faire donner un coup de coude en arrière. L'accueil peut aussi être ressenti à l'arrivée.

    « Ja » Le « masseur » pose son menton dans le creux de la clavicule du partenaire et la joue contre sa joue. Intériorisation lente et enveloppement.

    « Ga » Soutenir légèrement les mains du partenaire, un doigt sous chacun de ses poignets. Faire faire aux mains un petit claquement en arrière à partir du poignet ; la tête va suivre et aller se poser sur l'épaule du meneur.

    « La » Faire monter et descendre les bras dans un enroulement le plus large possible et allant vers l'extérieur.

    « Na » Toute la surface des pieds du meneur puis toute la surface de ses mains pressent en remontant le long du dos de son partenaire.

    « Pa » La bouche accentue l'explosion dans le cou et dans les cheveux qui se mettent à voler.

    « Ra » Grattement le long du dos ou encore transmettre la vibration tout en secouant l'autre comme un prunier à partir des épaules.

    « Sa » Pression descendante des deux mains tout le long du dos.

    « Ta » Multiples petites tapes avec les deux mains sur tout le dos.

    « Va » Les tranches des mains posées de chaque coté de la colonne vertébrale font sentir la vibration en s'écartant ; on recommence tout le long du dos.

    « Ya » Étirement de la peau avec les doigts à partir de la colonne vertébrale.

    « Za » Les tranches des mains posées sur les coudes reviennent vers la colonne vertébrale en massant et en zigzaguant.

    « Cha » Frotter le dos en volutes, le souffle chaud dans le cou.

    « Gna » Pétrir tous les muscles du dos.

     

    Vous voulez vous formez ou tout simplement vous renseigner, contactez l'association LA JOIE DE PARLER qui forme à la DNP !

     

    Le Soleil des Voyelles > CLIC ANIMATION

    DNP - Dynamique Naturelle de la Parole